Le CHOIX du chien

 

Un chien n’est pas qu’un physique, une image ou une mode !

 

Si on a une vie citadine, que l’on s’absente souvent, qu’on est casanier et que l’on vit dans un appartement, on ne choisira pas un Border Collie par exemple.

 

Le choix du chien doit se faire par rapport à ses traits de caractère et besoins, et non pas sur un physique ou une "image".

 

Certaines races de chiens sont prédisposées à certaines pathologies, et peuvent coûter cher au niveau médical, comme par exemple les Bouledogues, Carlins, Cavaliers King Charles, etc.

D’autres sont des chiens de « travail » et ont donc besoin d’avoir une routine quotidienne plus soutenue pour rester équilibrés (il faut qu’ils soient actifs physiquement et mentalement).

Certains sont très sportifs, et à moins d’être soi même un vrai sportif, cela ne collera pas. 

Il y a des chiens qui ont besoin d’être au calme, d’autres non.

Les chiens qui aboient beaucoup, qui s’expriment par la voix, irriteront certaines personnes ou le voisinage.

Sans parler des chiens qui peuvent être caractériels, et qui ne conviennent pas à tout le monde.

 

Un typique exemple est le Beagle, victime de beaucoup d'abandons. Il donne l'image d'un chien tout gentil, tout mignon, à qui on fait plein de câlins. Oui, ils sont en général très gentils et dociles. Mais, ce sont des chiens de type courant (infatigables) et qui vivent en meute (donc pas à l'aise si ils sont chien unique). Ils sont très têtus. Si un Beagle s'ennuie la journée, ou que son style de vie ne l'épanouie pas, il peut devenir le roi de la destruction à la maison. Donc mieux vaut ne prendre un Beagle que si l'on a déjà un autre chien, que l'on est très sportif de nature, et qu'on ne va pas le laisser seul toute la journée.

 

Nous ferons de notre mieux pour conseiller et guider l’adoptant potentiel vers le bon chien, mais le futur adoptant est aussi responsable de sa recherche et d’accepter de se pencher sur un chien qui lui correspond vraiment. Il faut être honnête avec soi même et passer outre les idées fixes que l’on peut avoir sur l’apparence d’un physique.

 

Le chien n’est pas là pour combler l’ego d’un maitre ou un vide, il est là pour partager son quotidien de façon harmonieuse et sereine.