PRÉPARER L’ARRIVÉE DU CHIEN

 

 

 

Prévoyez plusieurs jours à la maison pour l’arrivée d’un chien adulte.

Prévoyez plusieurs semaines de présence si vous avez choisi d’adopter un jeune chiot !!!!

Il est fortement déconseillé de s’absenter de longues heures dans la semaine qui suit le changement d’environnement.

L’adaptation d’un animal dans son nouveau foyer demande de la présence et de la disponibilité. 

 

 

1 – LISTE DES ACHATS AVANT L’ARRIVÉE

 

Une gamelle pour l’eau. Veillez à choisir la bonne taille pour faire en sorte que votre chien ait toujours de l’eau à disposition, jour et nuit ! Nous rappelons que l’eau doit être changée tous les jours et que la gamelle d’eau doit aussi être nettoyée tous les jours.

 

Une gamelle pour la nourriture. Veillez aussi à choisir la taille en adéquation avec celle du chien que vous allez adopter.

 

Un collier et/ou harnais + laisse (et longe pour travailler le rappel).

 

Une médaille gravée avec votre numéro de téléphone, pour que vous puissiez l’accrocher au collier ou harnais.

 

Sacs pour ramasser les crottes. Le mieux est de choisir les sacs biodégradables pour essayer de minimiser la pollution.

 

Sécurité pour le transport en voiture : selon la taille du chien et du véhicule vous choisirez une laisse de sécurité spéciale voiture, une cage de transport ou bien le coffre que vous aménagerez avec un grillage.

 

Les croquettes. Merci de prévoir des croquettes de QUALITÉ, appropriées à l'âge et type de chien, et si possible les même que celles que le chien a l’habitude de manger, pour ne pas perturber son transit lors du changement. Veuillez prévoir un sac de 10kg si vous adoptez un chien de moyenne/grande taille afin de ne pas vous retrouver à sec en seulement quelques jours.

 

Friandises pour récompenser et renforcer les bons comportements chez le chien.

 

Un ou plusieurs paniers. Ceci sera un repère pour le chien à son arrivée et lui permettra d’avoir « son » endroit dans chaque pièce qui lui est autorisée. Si vous avez plusieurs chiens, chaque chien doit avoir son propre panier.

 

Plaids et serviettes pour protéger le siège voiture (au cas où il soit malade les premiers temps), le canapé, le lit. Cela lui permettra aussi de mieux identifier sa place sur l’espace accordé. 

 

Des jouets variés. Par exemple une corde, un ou deux jouets de type Kong, un os à mâcher, un frisbee pour le jeu en extérieur, un tapis de fouillage, etc. Les jouets peuvent avoir des objectifs différents: mâcher, tirer, récupération, détente, réflexion, éducatif. Choisissez-en donc plusieurs dans le but de varier les types d’activités.

 

Une brosse pour le poil. Il est toujours bon de prévoir une brosse adaptée au type de poil du chien. Cela lui fait du bien d’une part, et évite les touffes de poils éparpiller dans l’habitation.

 

Une muselière… Oui, nous commençons à conseiller aux adoptants d’habituer le chien, au port de la muselière. Pour la simple raison que celle-ci est obligatoire dans les transports en commun, et que si un jour l’occasion devait s’imposer (on ne sait jamais car cela est arrivé à des adoptants), cela ne sera pas vécu comme un drame ou un traumatisme. Il est important de choisir une muselière confortable,  dure et bien espacée, qui permette au chien de boire et d’ouvrir la gueule si il le souhaite pour haleter en cas de chaleur.

 

Traitements naturels contre le stress. Selon le type de chien adopté et son passé, il sera bien de lui donner un petit coup de pouce pendant la période d’adaptation. Les apaisants naturels sont nombreux, à vous de vous renseigner et de choisir. Cela peut vraiment aider votre futur compagnon à mieux gérer son anxiété suite au changement d’environnement et de famille. On peut aussi utiliser des apaisants naturels pour détendre l’animal si il a le mal de transport par exemple. C’est toujours bien d’en avoir sous la main.

 

 

2 – RAPPROCHEZ-VOUS DES PROFESSIONNELS

 

Le futur vétérinaire. 

Le toiletteur.

Les pensions canines.

Un éducateur canin.

Un comportementaliste.

Les balades canines proposées dans votre région car elles sont souvent bien utiles et agréables (il y a de nombreux groupes FB).

 

è Prenez le temps de bien vous rapprocher des professionnels pour poser toutes vos questions, y compris pour prendre connaissance des tarifs.   

 

 

3 – LES CODES CANINS

 

Et enfin... prenez la peine d'approfondir vos connaissances en matière canine. La connaissance des codes canins est vraiment essentielle. 

Beaucoup trop de personnes pensent savoir « lire » les comportements de leur chien, alors que pas du tout ! 

La compréhension de l’animal ainsi que les méthodes d'éducation et de socialisation ont vraiment évoluées ces derniers temps, ne restez pas figés sur ce que vous pensez savoir, enrichissez vous.

Ce n’est pas parce que vous avez eu 1, 2, 3 ou plus de chiens, que vous connaissez tout ! Chaque animal est différent, chaque environnement et contexte évoluent aussi dans le temps. L’approche que l’on peut avoir avec tel chien ne sera pas forcément la même qu’avec un autre.

Savoir lire correctement son chien est la clé de la réussite.

 

N’hésitez pas à faire appel à des professionnels (toujours choisir un professionnel qui travaille dans le respect de l’animal) pour vous aiguiller et vous guider. Un bon professionnel pourra vraiment vous transmettre un savoir précieux et des outils importants pour votre quotidien.

Un chien n'est pas un objet et notre vie qui est devenue tellement urbanisée peut s'avérer difficile pour certains chiens, les éloignant beaucoup trop de leur nature et de leurs besoins. 

Soyez toujours humble, ouvert d’esprit et dans la bienveillance. La connaissance n’a pas de limite et elle évolue constamment si on le veut. Cela permettra de mettre en place les bons gestes et par conséquent, les bons comportements.

Aimer son animal c’est le comprendre et le respecter.